/medias/image/21071603735c0693eb66c02.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Tribune de Bruno THEVENIN (ISC Paris 92 ), DG de Pepsico France dans Les Echos

Dans la presse

-

18/12/2018

Bruno s'exprime sur les bénéfices de la diversité sous toutes ses formes en entreprise et plus particulièrement sur les millenials avec ce titre évocateur : 

Et si on arrêtait de prendre les Millenials pour des empêcheurs de manager en rond ?


Extrait : 

La déstabilisation provoquée par l’arrivée sur le marché du travail des générations nées à l’ère du digital génère depuis quelques années un flot continu d’études qui, toutes, pointent l’inadaptation de l’entreprise aux aspirations de ces "êtres paradoxaux" que seraient les millenials, les geeks et autres générations Z.


En octobre dernier, le Baromètre de l'Observatoire Cegos constatait dans sa "Radioscopie des managers*" que "le job de manager ne fait plus rêver les jeunes." Ce mois-ci, c'est au tour de BCG/Viavoice** de brosser le portrait du geek, "un mutant qui menace le fonctionnement traditionnel des entreprises." 


Force est de le reconnaître, les jeunes générations n'adhèrent plus du tout au discours corporate ni au management traditionnel des entreprises.


Rejet de l'autorité ? Manque d'ambition ? Une chose est certaine, les organisations hiérarchiques héritées des manuels de management du siècle dernier sont bel et bien obsolètes. Les attitudes "politiques" que justifierait la gestion de carrière apparaissent comme insupportables. 


Paradoxalement, les seniors, qui eux se sont montrés loyaux, souffrent de ne pouvoir transmettre des compétences acquises essentielles à nos organisations.


Le manque de mixité et de diversité aux postes de direction, vécu comme une injustice, éloigne l'entreprise de la société qu'elle est censée refléter. Enfin, l'utilisation parfois excessive par les entreprises d'éléments de langage sur ce sujet devenu "tendance" a souvent discrédité des démarches RSE pourtant sérieuses et pourvoyeuses de sens. 


Alors, pourquoi continuer à considérer les jeunes générations comme des "empêcheurs de manager en rond" ?


Puisque le modèle dominant est dépassé, on l'a maintenant bien compris, pourquoi s'y accrocher ? Les aspirations à un meilleur équilibre vie professionnelle-vie privée, à un exercice moins pyramidal du management, à des relations de travail plus horizontales, à une responsabilité sociétale affirmée seraient-elles incompatibles avec la performance ?
Il est grand temps de sortir des postures, d'embrasser ce changement pour ce qu'il est, et de reconnaître les bénéfices tangibles qu'il apporte au fonctionnement des entreprises. 

.../...

LIRE LA SUITE SUR LE SITE DES ECHOS : 

https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-189921-opinion-et-si-on-arretait-de-prendre-les-millenials-pour-des-empecheurs-de-manager-en-rond-2229492.php

439 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Dans la presse

Alice Lhabouz (ISC Paris 2004), CEO TRECENTO AM interviewée par Radio Patrimoine

User profile picture

Charlotte Dubuc

22 novembre

Dans la presse

(Dans la presse) Elizabeth IHOWA (ISC Paris 2018), Social Media & Influence Executive chez Puig et Entrepreneur

User profile picture

Charlotte Dubuc

12 novembre

Dans la presse

« Emballages alimentaires : l’opportunité de l’économie circulaire » Laurence Béthines (ISC Paris 92), Directrice de l’Innovation de Team Créatif Group, signe une tribune dans LSA

User profile picture

Charlotte Dubuc

22 août