Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Selena Souah (ISC Paris 2012) : « Figurer parmi les premiers opérateurs en Afrique »

Interview

-

21/07/2020

Selena Souah est la Présidente de Revolution’air Ltd, qu’elle a cofondée en 2018 avec Feissal Mombo. Fournisseur d’accès au Rwanda, les objectifs de la jeune entreprise sont aussi utiles qu’ambitieux : développer en Afrique un accès internet à moindre coût. Merci Selena d’avoir répondu à nos questions, nous te souhaitons, au nom des Alumni, tous nos vœux de réussite dans ce magnifique projet !


Bonjour Selena, raconte-nous ton parcours.

De nationalité franco/gabonaise, je suis aujourd’hui une jeune entrepreneur de 31 ans dans les secteurs de l’éducation, du digital et des télécommunications en qualité de Fondatrice/ Actionnaire/ Membre du Conseil d’Administration. 

Je suis diplômée d'un Master 2 en Finance d’entreprise à l’ISC Paris (Promotion 2012), après avoir complété mon secondaire avec des études en Commerce International dans l’internat de la Maison d’Éducation de la Légion d’Honneur Française.

Avant de me lancer dans l’aventure entrepreneuriale, j’ai travaillé en qualité d’analyste financier des risques à la BESV (Banco Espirito Santo et de la Vénétie) à Paris.


Comment as-tu rencontré Feissal, ton partenaire dans l'aventure Revolution'air ?

Comme nos pères respectifs avaient orchestré la construction du réseau des télécommunications au Gabon, Feissal et moi avons été sensibilisés très jeune à cette activité.  Nous avons donc tout naturellement décidé d’unir nos forces afin de créer un réseau de télécommunication en Afrique. Cependant, pour assurer notre crédibilité et prouver notre indépendance, nous avons choisi de débuter cette aventure dans un autre pays que le Gabon : le Rwanda.


L’Afrique est le deuxième continent le plus peuplé, avec la population la plus jeune et pourtant c’est le continent le moins connecté. La révolution Internet a apporté des opportunités économiques et sociales sans précédent.


Pourquoi avoir créé Revolution'air ?

L’Afrique est le deuxième continent le plus peuplé, avec la population la plus jeune et pourtant c’est le continent le moins connecté. La révolution Internet a apporté des opportunités économiques et sociales sans précédent dans le monde entier. Comme notre sensibilité à ce sujet était grande, nous avons décidé tout naturellement de créer un Réseau Internet Panafricain qui doit permettre aux habitants de ce continent de bénéficier d’internet et du potentiel de développement qui va avec.

Crée en 2018 à Kigali (Rwanda), Revolution’air Ltd est un Fournisseur d’accès internet ayant pour objectif d’impacter positivement l’économie des pays africains via le renforcement du réseau informatique. La société se donne pour objectif de figurer parmi les premiers opérateurs à consolider les offres Internet/ téléphone/télévisuelles IP en Afrique en mettant la vision Panafricaine au cœur de sa stratégie de développement.


À quel besoin répondez-vous ?

Revolution’air Ltd développe une solution de technologie capable de remplacer un réseau câblé et de donner aux utilisateurs finaux des débits descendants avoisinant les 1GO/S (1 Gigabit par seconde). Cela se traduit par un coût de l’accès à l’internet haut débit fixe abordable et à l’éclosion de multiples services à forte valeur ajoutée. Revolution’Air Ltd déploie une solution performante de « last mile connectivity » (connexion finale) pour permettre aux clients, particuliers et PME situés dans les milieux urbains et ruraux, d’accéder à un service internet de qualité grâce à une technologie nouvelle et innovante qui fonctionne sans fil. Nos clients rwandais actuels sont très satisfaits de notre service.


Pour nous, c’est le début d’une aventure qui va s’étendre à d’autres pays d’Afrique, continent qui nous a vu naître et pour lequel il est de notre devoir, de nous investir.


Les prochains défis de Revolution'air ?

Après s’être vus accorder en 2019 une licence d’exploitation par le gouvernement Rwandais pour une durée de 15 ans, nous avons fixé à Revolution’Air Ltd un objectif ambitieux à court terme. Comme le magazine Jeune Afrique le révèle dans son édition de Juillet 2020, nous avons une « Vision 2021 » pour le réaliser. D’une part, nous allons lancer dans les prochains mois la création d’une usine d’assemblage d’équipements à Kigali (Rwanda) pour accélérer le déploiement de notre technologie dans tous les pays membres de la zone SMART AFRICA. D’autre part, nous déploierons notre technologie en République Démocratique du Congo et au Soudan.

Pour nous, c’est le début d’une aventure qui va s’étendre à d’autres pays d’Afrique, continent qui nous a vu naître et pour lequel il est de notre devoir de nous investir.


Que t'ont apporté tes études à l'ISC Paris ?

Si j’ai initialement choisi l’ISC Paris c’est pour son classement et sa vie associative : gérer une mini-entreprise et devoir faire face aux difficultés spontanées que cela comporte. Je dois dire que le fait d’avoir été la trésorière de l’ISC Studio m’a beaucoup appris.

Ma spécialisation en Finance d’entreprise m’a permis d’obtenir un poste stratégique au sein d’une banque parisienne, qui a été une formation pratique très enrichissante.

Toutes ces expériences ont largement contribué à servir mes ambitions et à me permettre de faire face à mes enjeux professionnels. Merci donc à l’ISC Paris !

 

Il est important pour moi de me sentir bien afin de maximiser mon travail. Ces travaux de groupes, cette vie associative palpitante, ces évènements scolaires qui resteront gravés dans ma mémoire, cette solidarité entre élèves, ces amitiés fortes que j’ai gardées, ce corps enseignant et administratif efficace et volontaire… L’ISC Paris a une âme, et c’est cette âme qui restera mon meilleur souvenir !


Nous pouvons être plusieurs personnes à créer une société sur le même thème, mais aucune ne se ressemblera. C’est le manager qui fait la différence.


Quel conseil donnerais-tu à un étudiant de l'ISC Paris qui voudrait entreprendre ?

Nous pouvons être plusieurs personnes à créer une société sur le même thème, mais aucune ne se ressemblera. C’est le manager qui fait la différence. Certes, il faut maîtriser son sujet, savoir se documenter, innover, améliorer sans cesse ses produits/services, savoir se fixer des objectifs réalistes mais ambitieux, chercher à avoir un coup d’avance par rapport à ses concurrents, mais aussi il faut savoir s’armer de patience et surtout, avoir beaucoup de détermination… 

Le secret de la réussite réclame donc de l’innovation, de l’imagination, du courage, beaucoup de travail et un zeste de chance. Il est aussi primordial de savoir bien s’entourer. Seul, vous ne pouvez rien ou pas grand-chose !

Être entrepreneur, c’est être un chef d’orchestre, c’est-à-dire être le coordinateur de tous les départements avec un « juste à temps ».  Parfois il faut même s’improviser magicien. L’élément qui fera en sorte que vous arrivez à atteindre vos objectifs passe par la qualité de votre équipe.


Un dernier mot ?

Comme l’exprimait si joliment Joseph Antoine Bell, « L’unité de valeur de la réussite, ce n’est ni le franc, ni le dollar. C’est un rapport entre la satisfaction et le projet ».


140 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Interview

Témoignage de Frédéric Guetin (ISC Paris 91), Président d'AZKONOBEL France.

photo de profil d'un membre

Charlotte Dubuc

20 août

Interview

Lancer son entreprise en pleine crise du Covid-19 ? Oui, c’est possible !

photo de profil d'un membre

Charlotte Dubuc

23 juin

Interview

Lancer sa startup en pleine crise du Covid-19 ? Ils l'ont fait !

photo de profil d'un membre

Charlotte Dubuc

25 mai