Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Bernard Garcia (promo 1964) « Faire des hommes et des femmes debout »

Interview

-

16/07/2012

 
A son arrivée en métropole en provenance de son Algérie natale, Bernard rejoint ce qui est alors une toute jeune école, l’ISC Paris. « Nous étions peu nombreux, une quarantaine, mais pleins d’enthousiasme, sous la direction d’un homme exceptionnel, le fondateur de l’Ecole Paul Icard ! J’en ai profité pour créer le bureau des sports, qui existe toujours…» 

A sa sortie de la première promotion, Bernard rentre chez Vivagel. Il y reste un an et demi avant de partir sous les drapeaux. En revenant, il est engagé dans une société de production documentaire et d’organisation de salons. « J’y suis resté le temps de préparer… la suppression de mon poste ! » Suivent six années chez Henkel, à la division des détergents, puis cinq ans chez Kimberley-Clark comme directeur Marketing et des Ventes. 

« Au début des années 1980, j’ai reçu le prix Mercure, remis par l’association des anciens élèves d’HEC et l’association des agences en communication, pour mes premières théories sur la globalisation. Théories que j’ai enseignées alors à l’ISC pendant deux ans. Cela m’a rendu « visible », au point que Saint-Gobain est venu me chercher pour prendre en charge une activité de plastiques technologiques qu’elle créait en Europe.» Au sein d’une filiale, Norton, Bernard l’installe en Europe du Sud, puis au Brésil, avant d’être nommé directeur mondial de cette Strategic Business Unit. « Je suis resté 26 ans chez Saint Gobain, jusqu’en 2003. Et ma première année de retraite, je l’ai consacrée à apprendre à jouer au golf. » Bernard est toujours assidu sur les greens (son score s’améliore, merci). Entre deux compétitions, il est administrateur de l’association Arles Camargue Environnement et Nature, fondée par des arlésiens, des camarguais et des amoureux du Pays d’Arles, où il vit.

« J’ai toujours gardé des contacts étroits avec l’Ecole – j’ai siégé 25 années au Conseil d’Administration –, et tout au long de ma carrière, j’ai recruté des Anciens et accueilli des stagiaires. Pour moi, un Ancien est indissolublement lié à son « alma mater ». Cette action, je la poursuis aujourd’hui au sein de l’ISC Paris Alumni, avec toujours en mémoire le magnifique projet du fondateur Paul Icard, « faire des hommes et des femmes debout »...

1203 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Interview

Lancer son entreprise en pleine crise du Covid-19 ? Oui, c’est possible !

photo de profil d'un membre

Charlotte Dubuc

23 juin

Interview

ITW : "l'entraide doit être notre moteur" Stéphane REGOLI (ISC Paris 2008) DG de Cyclone Propreté

photo de profil d'un membre

Charlotte Dubuc

07 juin

Interview

Lancer sa startup en pleine crise du Covid-19 ? Ils l'ont fait !

photo de profil d'un membre

Charlotte Dubuc

25 mai